La société ABRY NICOLAS et Christophe Vasseur au Japon

C’est la rencontre de deux passionnés. L’un fait du pain, l’autre des fours, mais tous deux accordent la plus grande importance au travail manuel. Ancien cadre dans une grande entreprise de mode, issu d’une famille de médecins, Christophe Vasseur « soigne » sa boulangerie avec un cœur gros comme ça… Ainsi qu’au Japon !

 

26 - abry nicolas (1)

 

Après une formation commerciale et l’essentiel de son parcours professionnel dans la mode (dont plus de trois ans à Hong Kong), Christophe décide de tourner définitivement cette page de sa vie professionnelle en 1999 pour apprendre le métier de boulanger. Le 31 mars 2008, le célèbre guide GAULT & MILLAU le consacre «  meilleur boulanger de PARIS ». Il avait fait appel à la société ABRY Nicolas pour l’installation d’un four unique en sa conception. Les fours ABRY Nicolas sont souvent des fours à soles, primés lors des concours de la meilleure baguette. Un meunier performant, un constructeur primé… voilà qui doit donner un boulanger « gagnant ». L’exigence de Christophe était un four à sole équipé d’une sole épaisse afin d’enfourner son « pain des amis » à 300° (ce qui est rare) et cuire en chaleur descendante, ce qui demande une réaction rapide des résistances à la réchauffe. Le pain, avec sa croûte épaisse, chante à la sortie du four.

 

26 - abry nicolas (4) 26 - abry nicolas (5) 26 - abry nicolas (3)

 

En 2015, Christophe VASSEUR s’associe au groupe BAYCREWS pour son enseigne RITUEL. Pour cela, il ne change rien à sa façon de procéder, et fait à nouveau appel à Gwénaël NICOLAS, de la société ABRY NICOLAS. Il faut rappeler que Christophe, qui a toujours travaillé avec ce constructeur de fours, est aussi très exigeant pour le choix de ses équipements. Il trouve chez ABRY NICOLAS à la fois un four avec une sole bien épaisse qui donnera la meilleure réaction de Maillard et un four sur mesure, accompagné de tous les conseils les plus précieux. C’est pourquoi, quand il décide de participer à l’aventure au Japon, il n’hésite pas : il demande à son constructeur de fours de l’équiper au Japon pour ne rien changer à sa méthode. Un premier four est installé le 5 août 2015 à Tokyo et un deuxième en octobre 2015. A ce jour, deux autres fours sont programmés pour le premier semestre 2016 au Japon. La France « exporte… ».

 

Visitez le stand Abry Nicolas sur le salon virtuel Abc-Pro.fr

Auteur : Gérard SABY

Partager cet article sur
468 ad