Agro-écologie et nouveaux enjeux de production : Quelles adaptations de la filière céréalière ?

Votre magazine LA TRIBUNE DES METIERS était autour de la table lors de la présentation du prochain salon des JTIC. Nous ne manquerons pas de faire écho du salon dans notre prochain numéro. Les prochaines Journées Techniques des Industries Céréalières (JTIC) ont lieu les 8 et 9 novembre 2017 à Paris. Cette 68ème édition propose plus de conférences et inaugure un espace entièrement dédié aux innovations pour les acteurs de la filière céréalière.

« La France est le 1er producteur européen de blé. Les JTIC ont été créées à l’image de ce dynamisme : c’est le seul rendez-vous permettant à la filière céréalière d’échanger et de trouver des solutions concrètes », explique Xavier Bourbon, président de l’Aemic, l’association à l’origine de la création des JTIC, qui poursuit « en organisant pour la 3ème fois consécutive les JTIC à Paris, notre ambition est de rassembler toute la filière : de la semence à la seconde transformation alimentaire ». Plus de 100 exposants seront présents aux JTIC pendant deux jours pour répondre aux problématiques diverses qui se posent et proposer leurs solutions aux acteurs de la filière.

 

Cette année les JTIC se transforment et proposent pour la première fois un espace dédié aux innovations : le JTIC Lab. Il met en avant les travaux de recherche et les nouveautés au service de la filière, en les exposant tout au long de l’évènement. Il propose également des sessions orales de présentation des dernières avancées technologiques en 15 minutes.

Les JTIC sont dynamisées par un Forum emploi, combinant job dating et entretiens pour faciliter la mise en relation des entreprises et des candidats de la filière, que l’Aemic accompagne tout au long de l’année. « Grâce

à notre bonne connaissance du secteur et de ses entreprises, nous pouvons identifier les profils en adéquation avec les besoins des professionnels », expose Xavier Bourbon. Cette 68ème édition des JTIC offre plus de contenu aux professionnels, avec 6 conférences, contre 4 l’année passée. De façon dynamique, elles associent l’expertise des instituts techniques aux témoignages des entreprises pour apporter des réponses et des solutions aux problématiques de la filière. La lutte contre les insectes lors du stockage, priorité des organismes stockeurs, ou encore les pratiques agronomiques en faveur de la hausse des taux de protéines sont des exemples de thématiques clefs de cette nouvelle édition.

Auteur : Gérard SABY

Partager cet article sur
468 ad