Congrès des Ambassadeurs du pain en Italie

congres des ambassadeurs du pain 1Deux jours de congrès des Ambassadeurs du pain viennent de se clôturer à Turin. Une initiative heureuse dans une ambiance au bénéfice de la boulangerie artisanale à l’échelle de la planète. Des débats et échanges tant sur la méthode, que la filière de l’agriculteur au produit « pain ».

 

Vendredi 26, samedi 27 et dimanche 28 octobre se sont déroulés les trois jours de congrès des Ambassadeurs du pain dans un pays qui écrase le plus de blé en Europe, l’Italie (source Ambassadeurs). Une soixantaine d’invités et de nombreux intervenants présentaient les « chantiers » à venir pour faire de cette réunion de meilleurs ouvriers de la boulangerie une vitrine internationale. La table ronde a été prolongée par une présentation de la meunerie et la boulangerie italienne qui souffre à sont tour d’une baisse de la consommation de pain. Le thème de la relation direct entre le producteur jusqu’au client final qu’est le consommateur est un dossier récurent et soulevant de nombreuses initiatives. Ce fût d’ailleurs le sujet qui fît déborder les horaires et plans d’organisations, pourtant un dossier dans l’air du temps. Le consommateur est aujourd’hui un acteur responsable.

 

congres des ambassadeurs du pain 2Olivier Hofman a développé sa démarche avec un agriculteur de son village et la création de son pain qui est à l’effigie du clocher et qu’il appelle tout simplement « le pain de mon village », avec des engagements très strictes dans la méthode culturale. C’est une relation de l’agriculteur jusqu’au boulanger.

 

Ensuite, l'intervention de Roland feuillas, de partir du choix de semence ancienne non hybride mise en culture par des agriculteurs de sa région, fût émouvante. Il reprend le blé récolté pour l’écraser dans son moulin avec des meules spécialement étudiées et faites sur mesure. Le pain est fait sur un pétrissage très court et une longue fermentation avec les rabats nécessaires pour obtenir un pain d’exception. Il a évoqué toute la démarche qui l’a amenée à ces choix pour parvenir à la création du PAIN NATURE. L’intervention de Mr feuillas a donné de nombreuses pistes de réflexion et les ambassadeurs l’ont intronisé dans leur association.

 

congres des ambassadeurs du pain 3Ensuite Pierre Tristan Fleury, responsable du LEMPA a présenté les exemples déjà en place qui mettent la filière en avant et les atouts de la proximité, les engagements des uns et des autres sur leurs démarches. Il a souligné que la grande distribution travaillait déjà cette approche et qu’il fallait être prudent sur les termes utilisés, et respecter la législation. L’artisan peut tout à fait mettre en avant l’utilisation de ses matières premières de proximité, en prenant garde aux allégations. L’intervention de Sébastien Miniot, formateur en communication et en action commerciale, mît en avant l’importance d accompagner la mise en place de cette démarche qui est vraiment une attente des consommateurs. Il faut que l’équipe de vente se l’approprie pour en faire une réelle différenciation.

 

Clôture : visite de la boulangerie d’Andrea a Turin, puis une chocolaterie qui a retracé l’histoire du chocolat à Turin où est né le Gianduja avec les noisettes du piémont.
www.ambassadeurs-du-pain.com

Auteur : Gérard SABY

Partager cet article sur
468 ad