DISTRIB’INOX : Mise au point sur le marché de l’inox

Quand on parle d'inox de quoi parle-t-on? En fonction des alliages employés pour fabriquer le matériel de laboratoire, on peut aboutir à des différences de qualité, de longévité et de prix extrêmement importantes. C'est pourquoi, DISTRIB’INOX souhaite apporter quelques précisions « métallurgiques » à la profession.

 

Tout d’abord, ce qu’on appelle inox, est un acier inoxydable, en fait un alliage d’acier, c’est-à-dire une combinaison de métaux, dont la propriété est d’être peu sensible à la corrosion pour ne pas se dégrader en rouille.

Le fer, constituant principal des aciers, s’oxyde facilement produisant la rouille. Pour éviter ce phénomène, un acier inoxydable comporte une quantité importante de chrome; au moins 10,5% et moins de 1,2% de carbone. Ce chrome (Cr) réagit au contact de l’air en formant une couche d’oxyde de chrome. Contrairement à l’oxyde de fer (rouille), la couche d’oxyde de chrome, forme une barrière compacte et protectrice, qui sépare l’acier de l'air et empêche ainsi tout phénomène d'oxydation. L'acier devient donc INOXYDABLE.

On distingue 3 grandes familles d’aciers inoxydables, que nous ne détaillerons pas ici: Les ferritiques (fer-chrome, carbone< 0,1 %); les martensitiques (fer-chrome, carbone> 0,1 %) et les austénitiques (fer-chrome-nickel, carbone).

COMPARER, CE QUI EST COMPARABLE

Intéressons-nous ici à la famille des austénitiques. Bien que le nickel ne rentre qu'à 10% dans la composition de cet alliage, son impact sur le prix de revient est considérable. A titre d'exemple, en 2014, le cours de l’inox 305 était de 1.600€/tonne et celui du nickel de 10.336€/tonne, soit 80% du coût de la matière première composant cet alliage.

C’est pourquoi, beaucoup d’aciéristes ont depuis développé de nouvelles nuances d’inox avec des teneurs plus faibles en nickel (autour de 4,5%).

DISTRIB’INOX, installé en plein cœur de la France, a choisi de jouer la carte de la qualité, en continuant à proposer une très large gamme de produits en inox 304, c’est-à-dire 18% de chrome et 10% de nickel (d’où l’appellation courante 18/10).

En conclusion, avant tout achat, il est essentiel de se renseigner et de comparer les prix, à qualité égale. De trop grandes différences de tarifs doivent inciter à la prudence. Les entreprises françaises comme DISTRIB’INOX sont trop souvent pénalisées par la concurrence déloyale de produits d'importation, qui en plus de bénéficier d'une main d'œuvre bon marché, jouent sur la qualité des alliages pour casser les prix.

C'est pourquoi, ce point métallurgique nous semblait utile. Désormais, vous disposerez de tous les éléments pour choisir le bon inox, en toutes connaissances de cause.

Plus d'informations sur l'inox de qualité : Distribinox - 04.77.55.12.21

Auteur : Gérard SABY

Partager cet article sur
468 ad