Attendons-nous à l’inattendu !

A peine sa première bougie soufflée, que déjà, nous serions tentés de lui demander de passer à l’âge adulte. Le parcours d’Emmanuel Macron est à lui seul inattendu. N’y a t’il pas là les prémices d’une nouvelle vague d’hommes et de femmes pour les générations futures ! Ceci relève de l’imaginaire mais demain ne sera plus ce que ces décennies viennent de produire. Les Trente Glorieuses au cours desquelles s’est servie cette génération de dirigeants soixante-huitards qui n’a eu de cesse de veiller aux résultats de ses bilans au risque de détruire des pans entiers de l’industrie dans le pays. 2017 est une année où le contexte politique quel que peu malmené par les affaires peut amener un président à rentrer dans  l’Histoire… Ou pas. ».

En politique, la marche peut devenir un sport dangereux. Nous ne doutons pas que ce mouvement qui apprend tout juste à tenir debout ne manquera pas de croiser sur son chemin quelques vieux ronds de cuir et orgueilleux indécrotables pour savonner les marches lustrées de l’Assemblée Nationale. Mais raisonnablement, les élections ne sont-elles pas faites pour apporter une solution du temps présent et une certaine vision de l’avenir pour les générations futures ? Pouvons-nous penser une seconde que l’avenir se dessine avec le retour au franc et la fermeture des frontières… L’exploitation des nouvelles technologies se succède à jet continu, dans les entreprises comme auprès du grand public, mais pour combien de temps ?

Aujourd’hui, bien malin est celui qui peut répondre, car il faut avoir une extraordinaire capacité d’adaptation à toute forme d’évolution positive comme négative. Ce que demande l’humanité toute entière, c’est de corriger le delta entre l’opulence de certains et la difficulté à joindre les deux bouts pour d’autres. Elle demande à faire porter une partie de l’effort sur ceux qui en profitent sans contribuer à une nouvelle croissance.

Plus fort que la violence des mots, un courant d’optimisme pourrait gagner le pays. Attendons-nous à l’inattendu.

 

La fin du second trimestre est celui que l’on appelle dans nos métiers celui des « fêtes blanches ». Communions, mariages, baptêmes, réunions de famille, c’est l’heure de se mettre autour de la table. Quelle bonne idée que celle-ci ! Les salons professionnels sont pratiquement inexistants, reste quelques « portes ouvertes » organisées par les grossistes et équipementiers. Pensez à l’entretien de vos matériels. Dans les secteurs touristiques, prenez bien le virage du « manger sur le pouce ». Un sandwich, une boisson, une pâtisserie pour moins de 10 € seront souvent l’option des vacanciers, ne laissez pas passer ce chiffre d’affaires.

 

Normalement, vous êtes tous inscrits gratuitement sur l’annuaire internet dédié exclusivement aux artisans boulangers et pâtissiers Artisan-Boulanger.fr. Si vous désirez apporter des modifications, envoyez un mail à partir de ce site et la modification sera effectuée, elle aussi, gratuitement. Si vous tombez en panne et êtes à la recherche d’un technicien/dépanneur de toute urgence, trouvez-le sur le site internet www.ABC-Pro.fr ; ce site référence tous les professionnels de la filière blé/farine/pain.

 

Notre prochain numéro sera celui de la rentrée de septembre… Bonnes vacances !

A bientôt

Gérard SABY

Auteur : Gérard SABY

Partager cet article sur
468 ad