L’association « Un des Meilleurs Ouvriers de France Pâtissier Confiseur » organise le 25e Concours

Plus d’une quinzaine de partenaires de renom ont décidé d’associer leur image à cette démarche d’excellence, le 25e concours « Un des Meilleurs Ouvriers de France Pâtissiers Confiseurs ». Cette volonté traduit une vision partagée. Chacun est à la pointe sur son segment de marché, défend au quotidien les mêmes valeurs : la passion du métier, la créativité sans cesse renouvelée, l’audace d’aller toujours plus loin pour devancer les envies du consommateur. Motiver les talents et encourager la transmission des savoir-faire, une autre histoire commune… Épreuves finales du 1er au 4 mars 2015 à Paris.

 

22 25e MOF patissier confiseur (4)

 

Une première : l’organisation du 25ème concours

La jeune association « Un des Meilleurs Ouvriers de France Pâtissiers Confiseurs » organise pour la première fois le concours le plus prestigieux de la profession, reconnu aux plans national et international. 11 candidats finalistes du 25e concours « Un des Meilleurs Ouvriers de France Pâtissiers Confiseurs » se réuniront pour la grande finale du dimanche 1er au mercredi 4 mars 2015 à Paris. Ces épreuves finales se dérouleront en deux temps : Du 1er au 3 mars 2015, épreuve pratique de 25 heures réalisée à l’école du CEPROC située 19 Rue Goubet (75019). Le 4 mars 2015, épreuve de présentation du buffet d’exposition de 5 heures au prestigieux Hôtel du Collectionneur Arc de Triomphe Paris, 51-57 Rue de Courcelles (75008).

Les MOF Pâtissiers Confiseurs prennent leur avenir en main

En juin 2013, les MOF Pâtissiers Confiseurs décident de s’unir sous forme d’Association « Un des Meilleurs Ouvriers de France Pâtissiers Confiseurs » – AMOFPC – pour valoriser ce métier source de tant de passion et de créativité.

But et objet de l’association : Promouvoir le titre « Un des Meilleurs Ouvriers de France Pâtissiers Confiseurs » et mettre en place un Comité d’organisation pour les épreuves du concours « Un des Meilleurs Ouvriers de France Pâtissiers Confiseurs ».

 

22 25e MOF patissier confiseur (3)

 

Transmettre l’excellence d’un métier créatif en pleine effervescence

En 2013, plusieurs MOF Pâtissiers Confiseurs français reconnus, aux plans national et international, décident d’unir leurs forces et leurs notoriétés pour promouvoir le titre de « Un des Meilleurs Ouvriers de France Pâtissier Confiseur » et attirer les talents. Comment ? En organisant le 25e concours 2015. Très vite, une soixantaine de Meilleurs Ouvriers de France Pâtissiers Confiseurs les rejoignent dans cette belle aventure. Pourquoi ? Parce que dans un monde en profonde mutation, le métier de Pâtissier Confiseur est lui aussi en constante évolution. Les Meilleurs Ouvriers de France Pâtissiers Confiseurs prouvent au quotidien la capacité d’un métier où l’excellence réside dans le savoir-faire, l’innovation, la créativité, le talent, la volonté, l’audace et… la transmission. Parce que préparer l’avenir passe par la transmission de notre savoir aux jeunes générations, chaque candidat est soutenu, conseillé, motivé pendant de longs mois, voire plusieurs années, par un MOF expérimenté. Ces binômes décuplent le talent et la folie créative du métier.

 

22 25e MOF patissier confiseur (2)

 

Dans la grande et belle famille de la gastronomie française, la Pâtisserie Confiserie tient une place prépondérante. Cette réputation s’appuie sur la richesse de nos terroirs, sur notre attachement à une histoire forte de traditions ancestrales et régionales uniques et un savoir-faire incomparable. Les hommes au col bleu blanc rouge, ancrés dans la passion, l’exigence et le talent, sont les plus fervents ambassadeurs de cette gastronomie française, mondialement connue et reconnue et fortement médiatisée. Ces grands professionnels, dont les meilleurs sont honorés du titre «Un des Meilleurs Ouvriers de France Pâtissiers Confiseurs», véhiculent des valeurs redevenues indispensables. Et l’humain est au cœur de ces valeurs.

Depuis 1929, la Société nationale des Meilleurs Ouvriers de France à la recherche constante du progrès et de la perfection

C’est à la suite du succès des premières Expositions du Travail que fut créée, en 1929, la Société des Meilleurs Ouvriers de France, qui regroupe exclusivement les lauréats ayant reçu le diplôme de « Un des Meilleurs Ouvriers de France ». L’initiative de cette création revient à René Petit, menuisier ébéniste, MOF 1927. Regrettant qu’après la remise de leur diplôme, les lauréats des Expositions rejoignent leurs ateliers et retombent dans l’anonymat et l’oubli sans avoir le moyen, ni de se connaître mutuellement, ni de valoriser leur diplôme. Ils affirmèrent leur désir d’union étroite sans aucune distinction de pensée ou de croyance. Société prestigieuse et exceptionnelle, régie par la loi 1901, composée au départ d’une poignée de membres et qui en compte aujourd’hui plus de 1 800, elle représente une véritable élite du travail et regroupe plus de 200 métiers. On peut affirmer que la Société des Meilleurs Ouvriers de France est au monde du travail ce que l’Académie Française est au monde de la culture…

Le temps de ces pionniers, animés d’un feu sacré et poussés par la légitime fierté de faire connaître à tous la qualité du travail des meilleurs artisans et ouvriers, perdure aujourd’hui tout aussi fraternellement. Très active aux côtés du Comité d’organisation, elle contribue depuis 1929 à soutenir et faire connaître les MOF.

 

22 25e MOF patissier confiseur (1)

 

« Nous devons faire de notre association une grande famille et nous considérer entre nous comme des frères, issus du même père le Travail et de la même mère la France. Comme de véritables frères, nous devons nous aider, nous protéger, nous soutenir dans toutes les circonstances de la vie ».
Georges Castelain, premier Président, 1929.

La restauration et le grand public se passionnent pour la belle et délicieuse Pâtisserie Confiserie

En quelques années, le MOF Pâtissier Confiseur s’est construit une place de choix dans les cuisines aux côtés du MOF Cuisinier. Cette forte tendance a participé à remettre la Pâtisserie sur le devant de la scène dans les salles à manger françaises (et dans de nombreux autres pays…) à l’instar de la cuisine.

Cette dynamique est le fruit de la volonté commune de grands professionnels de « dépoussiérer le métier ». Ils ont su valoriser et faire reconnaître la modernité et l’innovation de leur métier de Pâtissier Confiseur. Mais ce sont aussi leur talent, leur audace et leur folie créative qui sont à l’origine de cet engouement du grand public, tous âges confondus. Chaque jour, dans leurs laboratoires hightech, mariant nouvelles saveurs et nouvelles techniques, ils créent des recettes originales et revisitent les traditions pour le plus grand plaisir des palais.

Susciter les vocations au service du goût et de l’esthétique

Aujourd’hui, la Pâtisserie Confiserie est un segment porteur en France comme à l’international. Le métier offre de belles possibilités de carrière, de commis à chef d’entreprise en passant par chef de laboratoire… Les débouchés sont réels tant dans l’artisanat que l’agro-alimentaire et la distribution. Le titre de prestige – Meilleur Ouvrier de France – autant reconnu par les professionnels que par le grand public – est le fer de lance de ce métier de précision : Pâtissier Confiseur. Qui donc mieux que les Meilleurs Ouvriers de France Pâtissiers Confiseurs pouvait organiser le 25e concours éponyme ? Ce concours est ouvert à toutes les personnes âgées de 23 ans au moins à la date de clôture des inscriptions fixée par le Comité d’organisation et mentionnée sur www.meilleursouvriersdefrance.org 1924 / 2014 - En 90 ans, depuis la création du concours, 122 MOF Pâtissiers Confiseurs ont reçu la distinction suprême. Plus de la moitié sont encore en activité.

 

22 25e MOF patissier confiseur (5) 22 25e MOF patissier confiseur (6)

 

Le 25e concours d’excellence « Un des Meilleurs Ouvriers de France Pâtissiers Confiseurs »

Le titre de Meilleur Ouvrier de France Pâtissier Confiseur distingue et récompense l’ouvrier qui a su réaliser devant ses pairs un programme complet appliquant toutes les difficultés du métier et en y ajoutant la créativité, l’originalité et de grandes valeurs humaines. Particularité du concours, les épreuves conduisent à l’attribution d’un diplôme d’Etat délivré par le ministre de l’Éducation nationale. Depuis 2001, ce diplôme est classé au niveau III de la nomenclature interministérielle des niveaux de formation. L’examen est organisé par le Comité d’organisation du concours « Un des Meilleurs Ouvriers de France » et des Expositions du Travail au moins une fois tous les quatre ans compte tenu de la multiplicité des métiers et de la durée de préparation. Au-delà de la performance professionnelle, ce concours met en exergue les qualités de toute une profession selon trois critères fondamentaux distincts et égaux en notation. 1) La fabrication : les commandes sont préparées (exécution et réalisation) en laboratoire, comme dans une pâtisserie traditionnelle, pour la livraison et la mise en place chez le client. 2) La dégustation : les pâtisseries et confiseries fabriquées aux laboratoires sont dégustées à proximité dans les meilleures conditions pour les candidats et leurs produits (visuel, coupe, critères organoleptiques et créatifs). 3) La livraison et l’installation la présentation : livrer chez le client (particulier, traiteur, restaurant…) les présentations sur buffet que le pâtissier va « monter » et terminer sur place (buffet, assemblage des pièces d’apparat, critères artistiques et novateurs).

Les candidats ont le choix entre trois thèmes :

  • Noël imaginaire à travers le monde et nos régions
  • Saint-Valentin tradition et évolution
  • Picasso sucré

Les qualifications régionales de 29 septembre au 3 octobre 2014, 11 candidats ont été sélectionnés sur 42 inscrits (dont une jeune fille coréenne) dans 4 centres de sélection : Strasbourg, Lyon, Toulouse et Tours.

 

Plus d’infos sur MOF-Patissier.fr

Auteur : Gérard SABY

Partager cet article sur
468 ad