Et 1, et 2, et 3, les fours Tayso s’installent dans la durée…

Le meilleur commercial sera toujours l’utilisateur. Alors de manière sereine, Tayso France invite chaque artisan désireux de s’informer avant l’achat d’un four, à contacter un artisan boulanger utilisateur. Yoann et Bruno sont deux frères boulangers, installés dans le Val d’Oise, et utilisateurs de un, puis deux, puis un troisième four biomasse. Voici quelques bonnes raisons de lier l’économie, l’écologie et le bon sens.

 

23 tayso (6) 23 tayso (5) 23 tayso (4)

 

Jeudi 12 mars, 9h, et toute l’équipe est au complet. Rien d’extraordinaire, juste ce qu’il faut pour démontrer l’art et la manière d’utiliser un four à sole tournante en économisant minimum 40% d’énergie en comparaison à des fours traditionnels électriques, gaz ou fioul. Nous avions ici la démonstration d’un four à sole tournante, mais Yoann et Bruno sont équipés dans leurs deux autres boulangeries de fours biomasse à sole et rotatif. Le constat reste identique à l’égard des économies d’énergie en ce qui concerne la biomasse à sole fixe, à sole tournante et à chariot rotatif. L’écologie et l’économie sont passées par là mais aussi une nouvelle technologie permettant de cuire sans brûleur. Vous avez bien lu ! Sans brûleur, système breveté.

En présence de Monsieur le Maire de Pont-Sainte-Maxence, Arnaud Dumontier, et du Président du Comité de Commune, Monsieur Christian Massaux, Yoann et Bruno Lefebvre, ont troqué le long discours par la preuve par quatre. Le premier sujet abordé fût celui du résultat de cuisson. La boulangerie de Pont-Sainte-Maxence est équipée de trois fours : un four à sole traditionnel et un four rotatif au gaz, et le dernier installé de chez Tayso, le four à sole tournante aux granulés de bois sans brûleur. A la même fournée et fermentation, une partie de la cuisson fût exécutée dans le four traditionnel à sole et l’autre dans le four à sole tournante biomasse. Sans parler d’économie, la brillance du pain était légèrement plus attractive sur le four à sole tournante. La température est linéaire et la cheminée se ferme automatiquement lorsque le four n’est pas en demande de chauffe. En ce qui concerne les économies d’énergie, les preuves furent apportées par la facturation en énergie sur l’autre boulangerie qui exploite la biomasse et tout doute est levé. La cuisson dans un four biomasse et sans brûleur Tayso permet une économie de près de 42 %. Un autre bénéfice de la biomasse est la possibilité de pouvoir continuer de cuire malgré une panne de courant en alimentant manuellement le foyer. En effet, seule est nécessaire une prise de courant de 220 volts pour faire fonctionner la trémie et la vis sans fin qui charge automatiquement le foyer et en cas de panne d’électricité, vous pourrez toujours cuire en alimentant manuellement ce foyer qui ne demande qu’à vous sortir de ce vilain « pétrin » !

 

23 tayso (3) 23 tayso (2) 23 tayso (1)

 

Ce brevet et la biomasse ont fait l’objet d’une nomination aux trophées Europain de l’innovation en 2014 et au trophée Innovation au SIRHA 2015. Garanti 10 ans avec entretien annuel Tayso, aujourd’hui, de nombreux artisans regardent de plus près comment réduire une facture d’énergie tout en travaillant avec la satisfaction d’une fournée très satisfaisante jusqu’à la sortie du four. Le chargement des pellets de bois dans la trémie (320 kgs) se fait en général entre une à deux fois par semaine et le stockage est en sacs de 15 kg. Fini les rondins de bois sales et humides et autres palettes stockés au coin du four, dans un fournil où l’hygiène demande de plus en plus de vigilance. Le temps pour charger la trémie est de 8 minutes environ.

Yoann et Bruno sont des artisans pleins de bons sens. La région, le département et l’ADEME apportent des subventions qui ajoutent encore une bonne raison d’étudier la question avec beaucoup d’attention. Un autre sujet qu’il nous semble important de mettre en avant, est la volonté d’aider des jeunes artisans à s’installer. Actuellement Yoann a soutenu 8 jeunes dans leurs premières installations par des conseils, informations juridiques de base, ruptures conventionnelles afin de rendre l’installation plus aisée. Nous pourrions penser qu’un conseil apporté par les frères Yoann et Bruno est de bon augure… Que diriez-vous d’interroger un artisan qui cuit avec un four Tayso ?

 

Plus d’infos sur www.taysofrance.fr

Auteur : Gérard SABY

Partager cet article sur
468 ad