Univers Boulangerie 2013, Paris nouveau centre d’intérêt

C’est décidé, le prochain rendez-vous Univers Boulangerie 2014 se tiendra à Paris. Nombreux par le passé étaient les participants sur le site du Futuroscope de Poitiers mais ce lieu impliquait des contraintes de transports pour se rendre aux débats. Paris redeviendra donc pour la prochaine édition le centre de la France…

Dimanche 13 octobre, le premier sujet traitait de la vente et d’abord de la nécessité qu’il y a  de susciter l’envie. Vaste débat lorsque l’on sait qu’il y a plus de 30 000 boulangers, donc 30 000 pains différents ! Mais il y a ceux qui savent se distinguer. La profession de boulanger reste au regard des autres métiers de commerce artisanal celui qui a réussi son évolution. Attention toutefois à bien regarder ce que fait  la concurrence et surtout la grande distribution, les boulangeries industrielles, et les nouveaux concepts émanant de groupes d’investisseurs. Rien ne sera jamais gagné d’avance. La parole du client est plus forte que tout et nous devons garder ceci en mémoire, les médias se chargent de vanter tel ou tel concept, internet et les réseaux sociaux peuvent mettre à terre votre entreprise en quelques clics… Le client a une culture, mais l’expertise, vous devez indiscutablement la mettre à votre compte. Dites-vous : « que dois-je faire pour avoir un 10/10 ».

Nous avons découvert que de nouveaux crédits seraient ouverts aux investissements à partir de 25 000 € jusqu’à 7 millions d’euros ! Les artisans que nous sommes ne voulons qu’un desserrage de boulons afin de reconsidérer le risque de la boulangerie artisanale. Reste à voir si cette fin d’année verra les équipementiers satisfaits face aux piles de devis bloqués sur les bureaux des banquiers. Le dire, c’est bien, le faire, c’est mieux !

La Génération boulangerie a mis en avant la féminisation de la profession. En effet, 53% des acteurs de la profession (des 18/30 ans) sont des femmes. Et quelle belle réussite car peut d’entres elles participent au concours mais quand elles le font, toutes arrivent sur une des trois premières marches ! Bravo mesdames, nous avons besoin de vous. Le pain est banal car il est essentiel, mais fabriqué par les femmes, il acquière encore plus de noblesse.

Le dernier sujet fût le regard curieux et enjoleur  d’un intellectuel sous la plume de Raphaël Enthoven, homme de lettres, né de parents écrivains, journaliste et éditeur. Après avoir décrit l’image du pain et la symbolique de la foi, après avoir décrypté notre société au travers de produits de consommation courante, nous serions tentés de croire que la vie est une farce… Mais la vie n’est-elle pas une farce !!!

Gérard SABY

 

Plus d’infos sur www.boulangerie.org

Auteur : Gérard SABY

Partager cet article sur
468 ad