Trois professions commerçantes de centres villes s’accordent sur une pétition contre la multiplication des grandes surfaces

Ils l'avaient annoncé lors d'une conférence de presse commune le jeudi 26 Avril dernier : les boulangers pâtissiers, les bouchers charcutiers traiteurs, et les pharmaciens ont adopté le texte de la pétition nationale qui sera lancée fin mai dans laquelle il sera demandé aux consommateurs de dire « Stop à la multiplication des grandes surfaces ».

 

Après avoir signé conjointement une tribune apportant leur soutien à la proposition de Pacte national pour la revitalisation des centres-villes, une proposition de loi du Sénat, les boulangers-pâtissiers, les bouchers-charcutiers traiteurs et les pharmaciens franchissent une nouvelle étape de leur mobilisation commune avec la diffusion d'une pétition. D'autres professions seront bientôt associées à la démarche.

La pétition sera mise en ligne sur la plateforme Change.org. Par ailleurs, chaque fédération la diffusera auprès de ses adhérents afin qu'ils la fassent signer à leurs clients. Cette opération sera menée en partenariat avec la Confédération Générale de l'Alimentation en Détail pour les boulangers-pâtissiers et les bouchers-charcutiers traiteurs, et avec l'Union Nationale des professions libérales pour les pharmaciens. Elle sera prochainement reprise par d'autres métiers du commerce et de l'artisanat. Ainsi, les clients des adhérents des trois organisations professionnelles pourront très bientôt découvrir et signer le texte suivant : ne laissons pas s'éteindre les dernières lumières de la ville... La France est devenue le pays où il y a le plus de grandes surfaces en Europe. Notre pays est aussi celui où un nombre croissant de commerces et d'artisans disparaissent chaque jour. Pourtant, nous, commerçants et artisans, assurons cette présence, garante de proximité, de diversité et de qualité.

... et donnons la priorité à nos centres-villes. Il est désormais temps d'arrêter la multiplication des grandes surfaces et de leurs satellites.

Il en va de l'avenir et de l'âme de nos bourgs et de nos villes. Il en va de la qualité de vie de tous les Français.

Auteur : Gérard SABY

Partager cet article sur
468 ad