Un étiquetage « fait maison » et professionnel pour vos vitrines

La société angevine Evolis propose depuis quelques mois son nouveau système « tout-en-un » de création d’étiquettes de prix sur carte plastique. Fini le tracas d’un étiquetage illisible et disparate !

 

29 - candas (2) 29 - candas (1)

 

De nos jours, beaucoup de boulangeries gèrent encore leur étiquetage à la main. L’esthétique et la lisibilité des informations dépendent ainsi pour beaucoup de l’écriture de la personne en charge des étiquettes. D’autres créent eux-mêmes leurs étiquettes sur ordinateur, les impriment sur papier et les plastifient ensuite. Pour ce faire, il faut faire preuve de créativité et y consacrer du temps pour des étiquettes à durée de vie limitée.

Suite à l’entrée en vigueur de la loi INCO, la société Evolis, leader mondial des systèmes de personnalisation et d’impression de cartes plastiques, lance fin 2014 une solution bureautique tout-en-un pour la création et l’impression d’étiquettes de prix personnalisables. Le commerçant peut ainsi afficher toutes les informations consommateurs nécessaires et conformes à la réglementation. Le pack est composé d’une imprimante à cartes, de cartes et d’un ruban, ainsi que d’un logiciel de personnalisation d’étiquettes comprenant des modèles types, une bibliothèque de pictogrammes et des exemples de liste de produits (dénominations, prix, etc.). Hormis le gain de temps et le respect des règles d’hygiène, le système d’Evolis présente aussi l’opportunité de repenser ses étiquettes comme un véritable outil marketing : un affichage harmonisé, bien lisible, propre et esthétique reflète en partie l’image professionnelle d’une boulangerie ou pâtisserie.

Deux modèles d’imprimantes sont disponibles pour de petits volumes (jusqu’à 3000 cartes par an) et de grands volumes (à partir de 3000 cartes/an). Les cartes plastiques répondent aux exigences de la règlementation européenne relative au contact alimentaire. Un choix de plusieurs types d’écritures permet de créer des cartes « à l’ancienne » ou avec un design plus contemporain.

Un réseau de revendeurs spécialisés

En France, plusieurs revendeurs spécialisés dans les métiers de bouche proposent la solution d’Evolis. Parmi eux, le revendeur Candas l’a intégrée dans son offre dès son lancement. Depuis 1973 Candas est spécialisée dans la fabrication de présentoirs et de panetières murales pour boulangeries artisanales, et commerces en général. En seulement quelques mois Candas a vendu une centaine de systèmes d’étiquetage sur carte plastique, notamment à des artisans exploitant plusieurs points de ventes pour lesquels l’investissement dans une solution d’étiquetage se révèle économiquement pertinent.

« Mes clients boulangers sont convaincus par les avantages du système d’Evolis. Celui-ci permet de créer soi-même en quelques clics des cartes professionnelles, décoratives et prêtes à être disposées. En outre, nous travaillons main dans la main avec les boulangeries en proposant par exemple des services graphiques afin d’intégrer leur logo », explique Alain Barbier, gérant de Candas.

Une installation rapide et facile

Candas propose une démonstration et une installation des produits sur place ou à distance. En moyenne, une demi-heure suffit pour installer le système et former le gérant à son utilisation. Aucune expertise informatique n’est nécessaire. L’imprimante s’utilise aussi simplement qu’une imprimante de bureau classique. Candas propose néanmoins un support technique à distance pour accompagner le client en cas de dysfonctionnement.
Il est possible de tirer parti de son imprimante pour de multiples autres utilisations : « Grâce aux imprimantes d’Evolis, la carte plastique personnalisée peut se décliner sous d’autres applications parfaitement adaptées aux besoins des commerçants comme les cartes de fidélité, les cartes cadeaux ou les badges employés », explique Nathalie Clément, chef de marché chez Evolis.

Pour plus d’informations : www.presentoirs-candas.fr ou sur le Stand Virtuel ABC-Pro.fr de Candas

 

29 - evolis (1)

29 - evolis (2)

Auteur : Gérard SABY

Partager cet article sur
468 ad