Courir pour la vie, courir pour Curie avec Back Europ

Six équipes pour « La France en courant » du 14 au 28 juillet. 2 semaines de course où les coureurs ont vécu une expérience hors du commun. C’est tout simplement la plus longue course en relais sur route de France, mais c’est aussi la course d’un artisan boulanger. Le créateur de cette épreuve, André Sourdon, âgé de 60 ans, a 2 passions dans sa vie : son métier de boulanger et la course à pied.

La France en courant 01Le grand départ a été donné dans le département de l’Indre, plus précisément à Chatillon sur Indre et après 2 800 kms parcourus avec quelques cols des Pyrénées et du Massif Central dans les jambes, l’arrivée s’est jugée comme tous les ans dans le département de l’Eure à Bernay. Après avoir parcouru la partie Est de la France l’an dernier, cette 24e édition a sillonnée la partie Ouest de notre beau pays.

En 1984, André, accompagné de 15 autres coureurs a participé au « Paris-Dakar » de la course à pied durant 5 semaines où il garde un souvenir fabuleux tant au niveau sportif que des relations humaines. Il s’en souviendra plus tard en organisant son premier « Tour de France » en 1986 avec le but de permettre d' effectuer un tour de France avec peu de moyens, ce qui le rendait accessible non pas à ceux qui en avaient les moyens financiers mais à tous ceux qui en avaient les capacités physiques.. André Sourdon retient de son « Paris-Dakar » surtout l’ambiance entre coureurs et organisateurs :

« Quand un groupe vit plusieurs jours ensemble, 24 heures sur 24 et que chacun se bat pour soi mais aussi pour l’équipe, il se crée un état d’esprit particulier, une ambiance incomparable ». Un esprit que l’on retrouve sur chacune des éditions de « La France en courant ».

L'épreuve dispose du label de la Fédération française d'athlétisme depuis 1992 et deux délégués de la Fédération française d'athlétisme veillent à la régularité de la course.

Chaque équipe, composée de 8 coureurs dont au moins une femme, effectue environ 200 km (soit 25km par coureur) par jour, le départ se situe vers 2h30 pour une arrivée prévue vers 17h. Chaque équipe organise son relais à sa façon.

Cette année, pour la 24e édition, 6 équipes étaient au départ dont une « Riou Glass » emmenée par le « Chau-Chau » national, Dominique Chauvelier, 4 fois champion de France de Marathon et comptant 30 sélections en équipe de France. Une autre équipe « Back Europ » était composée d’un des meilleurs marathoniens français, Hamid Belhadj, qui sera le capitaine de l’équipe pour la 3e année consécutive. Pour la seconde année, des jeunes de l’EPIDE (l'établissement public d'insertion et de défense) du Val de Reuil (27) encadrés par des moniteurs prendront le départ. L’équipe « Courir pour la vie - Courir pour Curie », qui participe à l’épreuve depuis 20 ans, avait pour but de récolter des fonds pour l’institut Curie et sensibiliser les gens sur la lutte contre le cancer. Une équipe du conseil général de l’Eure et une autre formée de solides coureurs russes participeront aussi à la fête !

Les coureurs ont commencé par un prologue à Chatillon sur Eure puis le départ des relais a eu lieu le lendemain dimanche à 3h du matin. Claude le chanteur, Patrick l’accordéoniste et Claude le commentateur sportif animaient les étapes et demi-étapes. A chaque ville étape, Roger et Marcel montraient la fabrication du pain et en offraient aux enfants et aux coureurs.

Durant leur périple, les coureurs auraient pu croiser les cyclistes de la « Grande Boucle »  pendant la première semaine dans les Pyrénées…une rencontre symbolique entre champions ! Mais attention, on est pas dans le même monde, sur ce tour de France pédestre, il n’y a pas des centaines de motos et voitures suivant les coureurs, pas d’hélicos, pas de nuits dans des hôtels 5 étoiles, pas des centaines de chaines de télévision suivant l’épreuve… Simplement de la simplicité, un esprit convivial, solidaire et un zeste de compétition !

Côté course, victoire de..."Back Europ" bien sûr !

La France en courant 0210e victoire consécutive pour l'équipe d'Hamid Belhadj composée également de Marie Prioux, Widad Mendil, Said Berioui, Patrice Bruel, Olivier Delsaut, Lounis Brahmi.

Au général, les "Back Europ" remportent ce tour de France devant les "Riou Glass Free Run" et "DIVO" qui montent sur la 3e marche du podium. Puis dans l'ordre, on retrouve le "Conseil général de l'Eure", l'"EPIDE", "Courir pour la vie, Courir pour Curie". Cette dernière a passé 35h de plus sur les routes que les vainqueurs, et a donc pris 35h de plaisir en plus, c'est le bon côté des choses ! Félicitations à tous ces coureurs qui ont arpenté durant 15 jours les routes de France, ils en garderont des souvenirs plein la tête, aussi bien des échanges entre coureurs de leur équipe ou non, que de l'accueil chaleureux réservé par les villages traversés.

Bravo à l'équipe organisatrice, évidemment organiser une telle épreuve avec peu de moyens est aussi une sacrée performance ! Un chapitre se referme, un nouveau s'ouvrira l'an prochain... Ce tour qui s'est médiatisé cette année devrait prendre de l'ampleur dans les années futures, ce serait une belle récompense pour André Sourdon et son équipe ! Nous ne doutons pas un instant que Back Europ saura monter une équipe de coureurs eu 2013 aussi compétente que celle qui pousse les portes des fournils et laboratoires tous les jours depuis de longues années.

Bravo à Back Europ d’avoir gagné toutes les étapes de cette 24e "Courir pour la vie, Courir pour Curie".

Auteur : Gérard SABY

Partager cet article sur
468 ad