DEROCHE, la conjugaison des talents

Epicier à l’origine, voici une entreprise qui ne connaît pas la crise. Sans aucun doute aujourd’hui l’un des plus grands distributeurs/grossistes de France. DEROCHE s’est fait un nom et une histoire, en étant à l’écoute de ses clients et en à leur évolution au cours des générations. 1898-2015… Respect ! Entretien avec Max Blanquer, Directeur Général de DEROCHE Région parisienne et Président de DEROCHE Normandie.

 

24 - deroche unl (4)

 

Latdm (La Tribune Des Métiers) : La société DEROCHE est plus que centenaire, pouvez-vous en quelques mots retracer ces longues années de service ?

MB (Max Blanquer) : Pour durer, il faut être authentique, choisir ses partenaires, et avoir la capacité de fédérer autour d’un groupe d’individus une forme de communion. Ceci a été l’œuvre de Léon Deroche, épicier, puis grossiste. Comme dans beaucoup de réussites, il faut croiser les bonnes personnes et avoir un peu de chance, et c’est ce qui caractérise cette grande maison. Le manque de place à Charenton-le-Pont, puis la construction du périphérique en 1967 ont poussé la société DEROCHE à toujours suivre le mouvement, celui d’une évolution permanente qui l’a conduite à s’installer en 2003 à Villejuif, siège actuel de la société DEROCHE.

 

24 - deroche unl (1)

 

Latdm : Nous découvrons des locaux gigantesques aux portes de Paris. Pourquoi un second entrepôt dans le département de l’Eure ?

MB : Nous devons dû faire face à l’augmentation de notre clientèle en province. Une refonte et optimisation des tournées à partir de notre site parisien ont été opérées, et l’achat de cette filiale en Normandie puis son déménagement dans un autre grand dépôt ont permis de répondre à l’ensemble des besoins de nos artisans dans des délais record. Aujourd’hui, nos deux unités de stockage de 5 500 M2 et 4 800 M2 sont équipées, du fait de leur proximité avec leurs clients, pour livrer le lendemain sur une vingtaine de départements. Nos commerciaux visitent nos clients chaque semaine, mais lors de votre visite, vous avez aperçu un bureau spécial de prises de commandes et télévendeuses, c’est là que réside une grande partie du succès de notre maison.

Latdm : Qui sont exactement vos clients ?

MB : Les boulangers-pâtissiers représentent 70% de notre chiffre d’affaires. En revanche, notre origine d’épicier reste très présente auprès de nos commerciaux et clients de tous les métiers de bouche. Nous livrons des charcutiers, des traiteurs, des restaurateurs, des glaciers, des chocolatiers, tant en sec, frais et surgelés, grâce à nos camions tri-températures. Cette clientèle très diversifiée nous oblige à avoir une gamme très étendue et un service optimum. En effet, lorsqu’une commande tombe au dernier moment, le boulanger-pâtissier dans son laboratoire ou le restaurateur dans sa cuisine ne peux pas la refuser, d’où notre réactivité.
Nous travaillons aussi avec les plus grands noms en boulangerie, pâtisserie, restauration, (étoilés, Meilleurs Ouvriers de France, …). Les grandes tables savent où trouver le produit spécifique et là, DEROCHE fait toute la différence. Nous savons que nous avons le produit, nos clients aussi…

 

24 - deroche unl (2)

 

Latdm : Vous nous avez parlé de 850 fournisseurs. Que devons-nous entendre par ce chiffre énorme alors qu’en général, un grossiste travaille avec 500 fournisseurs en moyenne ?

MB : C’est notre origine d’épicier et notre belle histoire qui refait surface. Nous entretenons des contacts avec d’anciens fournisseurs très spécifiques, qui produisent des produits nobles et fabriqués en petite quantité. Ces petits fournisseurs sont notre force et nous soignons autant ceux-ci que nos clients qui désirent marquer leur différence avec des matières premières originales. Nous avons LE produit, tous nos clients le savent et nous sont très fidèles car tous les jours, nos équipent véhiculent cette image de spécialiste.

 

24 - deroche unl (3)

 

Latdm : Parlons de vos équipes sur la route ?

MB : Avant de prendre la route, tous les jours, 100 tonnes sont déchargées sur nos 29 quais et 100 tonnes sont ventilées dans nos 50 camions de livraison. Nos magasiniers sont équipés des dernières technologies en termes d’enregistrement et code barre. Depuis quelques mois, ceux-ci sont équipés de PDA à reconnaissance vocale pour préparer les commandes. Le commercial peut désormais enregistrer la commande du client sur un Ipad avec un logiciel de force de vente synchronisé qui déclenche automatiquement la préparation de la commande ainsi que sa livraison. DEROCHE facture mensuellement en moyenne 2 400 clients et émet plus de 12 000 factures par mois. Nous avons également adapté nos camions aux dernières normes environnementales anti-pollution et anti-bruit.

 

24 - deroche unl (1)

 

 

Latdm : Parlons chiffres !

MB : Nous réalisons un chiffre d’affaires de 50 millions d’euros. Nous sommes dans le « top ten » des distributeurs alimentaires indépendants en France. Toutefois, nous devons cette position à nos clients réguliers qui assurent plus de 90% du chiffre et tous les mois, nous enregistrons quelques nouveaux clients heureux de découvrir la palette de nos produits et services. Du préparateur sur le bord des quais jusqu’aux bureaux administratifs, il y a chez nous un esprit DEROCHE. Nous veillons à nous adapter chaque jour et entretenons cette culture du service. Que vos lecteurs sachent que jamais, nous avons laissé un client dans l’incertitude. DEROCHE n’est pas qu’un distributeur, c’est LE partenaire au quotidien des professionnels des métiers de l’alimentaire. Notre adhésion au groupement UNL est fondée sur ce service de proximité qui caractérise ses 40 adhérents. Nous sommes fiers d’appartenir à ce groupement qui, en étroite collaboration avec notre équipe de 7 acheteurs, permet de maintenir des prix attractifs à nos clients, en accord avec les producteurs et fournisseurs.

 

Plus d’infos sur Deroche.fr

Auteur : Gérard SABY

Partager cet article sur
468 ad