10ème anniversaire du Mondial des Arts sucrés du 3 au 6 février 2018 parrainé par Pierre Hermé

Le Mondial des Arts sucrés se déroulera du 3 au 6 février 2018 lors du salon Europain, au Parc des Expositions de Paris-Nord Villepinte. Pour célébrer ses 10 ans, ce concours international de pâtisserie sera parrainé par Pierre Hermé. Parmi les nouveautés proposées pour cette édition exceptionnelle, chaque équipe doit choisir un secteur parmi une liste proposée dans la thématique imposée, en l’occurrence « L’artisanat du luxe à la française », et en faire son fil conducteur pour l’ensemble de ses créations.

 

Autre nouveauté de l’édition 2018, les candidats auront désormais 19 heures, et non plus 20 heures, pour réaliser : 1 dessert de restauration à l’assiette, 1 petit gâteau individuel glacé, 1 entremets, 2 sortes de confiserie, 1 pièce sucre, 1 pièce chocolat, 1 présentoir à confiseries en sucre et chocolat.

16 binômes en compétition quatre jours durant

Organisé tous les deux ans à Paris, le Mondial des Arts sucrés met en compétition 32 candidats du monde entier répartis en 16 équipes, qui s’affrontent pendant quatre jours devant un public séduit. Rivalisant d’imagination et d’audace, ces duos de pâtissiers au sommet confrontent l’excellence de leurs talents, dans la course au titre de Champion du monde des Arts sucrés. Au-delà d’un simple concours de pâtisserie, cette compétition constitue un incubateur de talents et rassemble les plus grands noms de la pâtisserie.

Des duos mixtes

Pour respecter un principe de mixité cher à DGF, l’organisateur, chaque binôme est constitué d’une Chef pâtissière et d’un chef pâtissier. Cette année, Marie Simon et Loïc Beziat représenteront fièrement les couleurs de la France.

 

À propos des candidats : “Nous admirons beaucoup ce concours d’un haut niveau, que nous préparons depuis un an et demi. Cela nous permet de rencontrer des professionnels qui nous font rêver et progresser. Le plus compliqué à gérer, c’est la préparation, mais nous travaillons énormément chaque jour pour l’atténuer.”

 

  • Marie Simon

Chef de partie pâtisserie au Palace Le K2 à Courchevel, l’hiver, et à l’Hôtel du Cap Eden Roc 5*, à Antibes, l’été, Marie Simon, 23 ans, est originaire de l’Aisne. Titulaire d’un bac pro boulangerie-pâtisserie, elle a représenté le Nord-Pas-de-Calais au concours du Meilleur apprenti de France, en 2013, avant de travailler un an au Burgundy, un 5* parisien. En 2015, elle a remporté le 1er prix du public catégorie “pièce en chocolat”, aux Étoiles de Mougins.

 

  • Loïc Beziat

Responsable de création à la Pâtisserie Canet, à Nice, Loïc Beziat, 23 ans, est originaire d’une famille de boulangers, dans le Lot. Titulaire d’un Brevet technique des métiers, il a été assistant formateur à l’École nationale de la pâtisserie, à Yssingeaux. Meilleur apprenti de France en 2012, il a gagné le Trophée Louis-Berge en 2016, le 1er prix catégorie sucre au Festival d’Occitanie en 2015, le prix artistique au Festival des Croquembouches en 2014 et le 1er prix Sucre et Chocolat d’Antibes, dans la catégorie “pièces en sucre”.

 

À propos de DGF

Depuis trente ans, DGF, grossiste et distributeur de matières premières pour les professionnels des métiers de bouche, met à profit tout son savoir-faire ses produits haut de gamme au service des professionnels tels que les boulangers, les pâtissiers, les chocolatiers, les glaciers ou encore les traiteurs et les restaurateurs.

DGF incarne les valeurs et le savoir-faire de la pâtisserie française.

 

http://www.dgf.fr

Auteur : Gérard SABY

Partager cet article sur
468 ad