Dupont avec un Thé : un siècle de gourmandises

La pâtisserie Dupont à été fondée en 1912, voici donc l’heure de sonner ce premier centenaire. La belle histoire de cette entreprise relève de la passion qu’elle dégage et de ses dirigeants qui l’animent. Pas moins de deux M.O.F. pour faire de ce bord de mer un océan de douceurs. Que diriez-vous d’une petite découverte avant d’attaquer un second siècle d’aventures sucrées ?

 

C’est une maison de tradition.

On vient de partout pour goûter macarons, madeleines, puits d’amour, emporter des sévignés et d’énormes carrés de chocolat fourrés au praliné… Vous pouvez aussi vous installer au salon de thé, à l’ambiance « cosy » et décontractée pour déguster la gourmandise de votre choix. Ceci est l’image actuelle, mais que de travail et de patience…

 

Dupont avec un Thé - photo de famille Dupont avec un Thé

 

Nous sommes en 1912 lorsque René Dupont rachète un petit café qui jouxte l’église de Dives-sur-Mer pour ouvrir un salon de thé, il a alors 23 ans. Son épouse Louise est sans conteste la seconde « clé de voûte » de ce qui sera un siècle plus tard une référence régionale. Le couple donne naissance à Michel en 1929 et Louise imagine son fils pharmacien mais le jeune homme en a décidé autrement, il sera pâtissier. Michel est envoyé en Suisse Allemande pour faire son apprentissage. Le jeune homme est à l’école de la rigueur et cela tombe bien car étant passionné, il apprend encore plus vite.

Dupont avec un ThéDe retour à la pâtisserie familiale, il dévoile ses talents d’assembleur de parfums et créateur de goûts. On venait de partout pour déguster ses réalisations et repartir avec d’énormes religieuses emballées dans d’impossibles paquets montés. C’est aussi pour la qualité et la créativité de ses vitrines gourmandes que la boutique de Dives-sur Mer devient une adresse incontournable. Il sera consacré Un des Meilleurs Ouvriers de France en 1958, il est le plus jeune de sa promotion. Michel Dupont aime transmettre, il forme des apprentis, perfectionne des pâtissiers.

 

Nous sommes en 1982, Jean Pierre Etienvre intègre l’entreprise, il a  alors 20 ans, et son envie d’apprendre l’a déjà consacrée du titre de Meilleur Apprenti de France. Chez Dupont, c’est l’excellence avant toute chose. Jean Pierre poursuit sa carrière et  continue à se perfectionner auprès des plus grands professionnels parisiens.

En 1990, objectif atteint, il est l’Un des Meilleurs Ouvriers de France. Sa volonté d’entreprendre le ramène sur la côte Normande, Michel et Evelyne Dupont sont désireux de céder leur affaire. Ni une, ni deux, Jean Pierre se rapproche de ses anciens patrons et fait l’acquisition de l’affaire de Dives-sur-Mer. La renommée de cette adresse exceptionnelle des gourmandises sucrées ne cessera de croître.

Dupont avec un Thé - Jean-Pierre EtienvreHéritier d’un savoir faire familial, Jean Pierre Etienvre conservera tout naturellement le nom de DUPONT auquel il ajoutera malicieusement « Avec un Thé » pour accompagner le développement de sa nouvelle entreprise. Il crée, développe, innove, cultive la saveur de toutes les gourmandises, à tous les moments de la journée et en toutes saisons.

Aujourd’hui, l’entreprise « DUPONT avec un Thé », ce sont deux magasins à Dives-sur-Mer, un magasin à Cabourg créé en 2001, un magasin à Trouville-sur-Mer en 2003 et à Deauville en 2005. C’est aussi et surtout une équipe de 80 personnes dévouées à entretenir cette image de marque et une culture d’entreprise focalisée sur l’excellence.

 

Et maintenant…

Pas d’anniversaire sans grande fête. Pour célébrer 1 siècle de gourmandise, Jean-Pierre et ses équipes organisent tout au long de l’année « les semaines gourmandes ». Les classiques de la pâtisserie sont  mis à l’honneur et revisités.

Dupont avec un Thé - MacaronsEn avril, la semaine du mille-feuille,
en mai le chocolat gourmand puis la religieuse,
en juin le célèbre puits d’amour (cité dans « L’institution », le guide des 120 spécialités qu’il faut avoir goutées une fois dans sa vie. ( E.ROUGE. Editions Mango)),
la madeleine de Proust, l’éclair…
Mais le « clou » fût la semaine du 28 juin au 3 juillet avec le Festival Macaronesque.

Pour les 100 ans, 100 parfums de macarons…et 10000 macarons vendus. Du classique au plus surprenant. Qu’en dites-vous !!!

 

DUPONT avec un Thé, la récompense de milliers d’heures de travail.

La récompense, c’est aussi ce petit mot lâché par Evelyne Dupont :

« Que de plaisir et de nostalgie quand je passe devant cette pâtisserie où j’ai passé tant d’années auprès de mon époux à régaler les Divais de toutes nos spécialités. Et quelle satisfaction que notre digne successeur Jean-Pierre Etienvre ait su, comme mon mari, conserver le titre, l’esprit et la qualité d’un Meilleur Ouvrier de France. » Gageons que le bon goût attire le bon goût, que l’excellence engendre l’excellence.

 

Dupont avec un Thé - Madeleines Dupont avec un Thé - un Siècle de Gourmandises Dupont avec un Thé

 

C’est une maison de tradition. On vient de partout pour goûter macarons, madeleines, puits d’amour, emporter des sévignés et d’énormes carrés de chocolat fourrés au praliné… Vous pouvez aussi vous installer au salon de thé, à l’ambiance « cosy » et décontractée pour déguster la gourmandise de votre choix. Ceci est l’image actuelle, mais que de travail et de patience…

Nous sommes en 1912 lorsque René Dupont rachète un petit café qui jouxte l’église de Dives-sur-Mer pour ouvrir un salon de thé, il a alors 23 ans. Son épouse Louise est sans conteste la seconde « clé de voûte » de ce qui sera un siècle plus tard une référence régionale. Le couple donne naissance à Michel en 1929 et Louise imagine son fils pharmacien mais le jeune homme en a décidé autrement, il sera pâtissier. Michel est envoyé en Suisse Allemande pour faire son apprentissage. Le jeune homme est à l’école de la rigueur et cela tombe bien car étant passionné, il apprend encore plus vite. De retour à la pâtisserie familiale, il dévoile ses talents d’assembleur de parfums et créateur de goûts. On venait de partout pour déguster ses réalisations et repartir avec d’énormes religieuses emballées dans d’impossibles paquets montés. C’est aussi pour la qualité et la créativité de ses vitrines gourmandes que la boutique de Dives-sur Mer devient une adresse incontournable. Il sera consacré Un des Meilleurs Ouvriers de France en 1958, il est le plus jeune de sa promotion. Michel Dupont aime transmettre, il forme des apprentis, perfectionne des pâtissiers.

Nous sommes en 1982, Jean Pierre Etienvre intègre l’entreprise, il a alors 20 ans, et son envie d’apprendre l’a déjà consacrée du titre de Meilleur Apprenti de France. Chez Dupont, c’est l’excellence avant toute chose. Jean Pierre poursuit sa carrière et continue à se perfectionner auprès des plus grands professionnels parisiens.

En 1990, objectif atteint, il est l’Un des Meilleurs Ouvriers de France. Sa volonté d’entreprendre le ramène sur la côte Normande, Michel et Evelyne Dupont sont désireux de céder leur affaire. Ni une, ni deux, Jean Pierre se rapproche de ses anciens patrons et fait l’acquisition de l’affaire de Dives-sur-Mer. La renommée de cette adresse exceptionnelle des gourmandises sucrées ne cessera de croître.

Héritier d’un savoir faire familial, Jean Pierre Etienvre conservera tout naturellement le nom de DUPONT auquel il ajoutera malicieusement « Avec un Thé » pour accompagner le développement de sa nouvelle entreprise. Il crée, développe, innove, cultive la saveur de toutes les gourmandises, à tous les moments de la journée et en toutes saisons. Aujourd’hui, l’entreprise « DUPONT avec un Thé », ce sont deux magasins à Dives-sur-Mer, un magasin à Cabourg créé en 2001, un magasin à Trouville-sur-Mer en 2003 et à Deauville en 2005. C’est aussi et surtout une équipe de 80 personnes dévouées à entretenir cette image de marque et une culture d’entreprise focalisée sur l’excellence.

Et maintenant…

Pas d’anniversaire sans grande fête. Pour célébrer 1 siècle de gourmandise, Jean-Pierre et ses équipes organisent tout au long de l’année « les semaines gourmandes ». Les classiques de la pâtisserie sont mis à l’honneur et revisités. En avril, la semaine du mille-feuille, en mai le chocolat gourmand puis la religieuse. En juin le célèbre puits d’amour (cité dans « L’institution », le guide des 120 spécialités qu’il faut avoir goutées une fois dans sa vie.( E.ROUGE. Editions Mango)), la madeleine de Proust, l’éclair…Mais le « clou » fût la semaine du 28 juin au 3 juillet avec le Festival Macaronesque. Pour les 100 ans, 100 parfums de macarons…et 10000 macarons vendus. Du classique au plus surprenant. Qu’en dites-vous !!!

DUPONT avec un Thé, la récompense de milliers d’heures de travail. La récompense, c’est aussi ce petit mot lâché par Evelyne Dupont : « Que de plaisir et de nostalgie quand je passe devant cette pâtisserie où j’ai passé tant d’années auprès de mon époux à régaler les Divais de toutes nos spécialités. Et quelle satisfaction que notre digne successeur Jean-Pierre Etienvre ait su, comme mon mari, conserver le titre, l’esprit et la qualité d’un Meilleur Ouvrier de France. Gageons que le bon goût attire le bon goût, que l’excellence engendre l’excellence.

Auteur : Gérard SABY

Partager cet article sur
468 ad