La Coupe de France des écoles avait un parrain prestigieux : Christophe DEBERSEE

Le mardi 6 février 2018, la Coupe de France des Écoles s’achevait par la proclamation du palmarès de la catégorie Excellence. Celui de la catégorie Espoirs ayant quant à lui été dévoilé le dimanche 4 février 2018. Pour la première fois de son histoire, La Coupe de France des écoles avait un parrain prestigieux : Christophe DEBERSEE Champion du Monde de Boulangerie 2008 en catégorie Pièce artistique.

 

Cette année ce sont 36 candidats représentant 11 instituts qui ont concouru durant les 4 jours : 6 équipes en catégorie “ESPOIRS” les 3 et 4 février et 6 équipes en catégorie “EXCELLENCE” les 5 et 6 février 2018. Le concours est ouvert aux départements ultra marins depuis l’édition 2016 et cette année encore, une équipe de l’Île de la Réunion est arrivée en finale. 10 000 km et 13 heures d’avion plus tard, élèves et formateurs étaient ravis de se retrouver au côté de leurs homologues métropolitains.

 

Le palmarès de la Coupe de France des Écoles 2018 enfin dévoilé

Catégorie « Espoirs »

Catégorie Espoirs - Europain Coupe de France des Ecoles 2018 

Première place : IFI 03, Avermes (03) : Sylvain Bord, Corentin Kiepura, Elise Maratrat.
Formateurs : Grégoire Bardet (Boulanger) et Philippe Gaulmin (Pâtissier).

Deuxième place : CFA Centre Alsace Marcel Rudloff, Colmar (68) : Colin Marques, Emma Muller, Céline Parisot.
Formateurs : Michel Herrmann (Boulangerie) et Jean-Claude Vogel (Pâtisserie).

Troisième place : INBP CFA, Rouen (76) : Esteban Bottagisi, Aurore Carrara, Laura Hebert.
Formateurs : Pascal Gousset (Boulangerie) et Patrice Guillard (Pâtisserie).

 

"Coup de Cœur" du jury

Coup de cœur du Jury - Europain Coupe de France des Ecoles 2018

Pour cette catégorie, et à l’unanimité, un prix “Coup de Cœur du jury” a été décerné à l’équipe du Lycée La Renaissance de Saint Paul de la Réunion, pour le Goût de l’ensemble de la production “De la mâche, du craquant... Une explosion de saveurs en bouche” selon les mots utilisés par Raoul Maeder, Président du Jury, pour annoncer l’attribution de ce prix spécial.

 

Catégorie « Excellence »

Europain 2018 - Coupe de France des Ecoles - Catégorie Excellence

Première place : Faculté des Métiers de KER LANN, Bruz (35)
un centre de formation dynamique qui décroche régulièrement une place en nationale et qui avait, cette année, également une équipe finaliste en catégories "Espoirs" : Louise-Marie Courteille, Aurélien Lomet, Tugdual Ollivier
Formateurs : Anthony Olivier (Boulanger) et Gaëtan Bougeard (Pâtissier).

Deuxième place : Compagnons du Devoir et du Tour de France, Bordeaux (33) : Caroline Cassy, Mickaël Guyader, Hugo Henry
Formateurs : Gaël Grondin (Boulanger) et Frédéric Galisson (Pâtissier).

Troisième place : Institut des Métiers et des Techniques, Grenoble (38) Romain Avignon, Jérémy Daguet, Wendy Girot
Formateurs : Christophe Berteau (Boulanger) et Emmanuel Avond (Pâtissier).

 

Samedi 3 février, il est 5h30 lorsque les 3 premières équipes “ESPOIRS” entrent dans l’arène pour concourir et prendre possession des dernières consignes. Chaque équipe est accompagnée par les deux formateurs qui les ont entraînés comme des sportifs, les ont conseillés, rassurés parfois et qui à ce stade de compétition les coachent véritablement pour que l’équipe gère au mieux son temps et son stress.

Chaque équipe mixte est composée de 3 candidats, chacun ayant une spécialité au sein du groupe : BOULANGERIE, VIENNOISERIE ou PÂTISSERIE.

A 6h30 heures précises, le top chrono est donné pour 5 heures de travail autour du thème : le Luxe à la Française – Masculin – Féminin. Un thème unique pour les deux catégories, mais traité sous l’angle de déclinaisons différentes..

 

Chaque équipe doit réaliser différentes sortes de pains, une pièce décorée en boulangerie mais aussi différentes sortes de viennoiseries ou encore un entremets.

Pour la catégorie “EXCELLENCE”, une épreuve supplémentaire “traiteur sandwicherie” et un croquembouche, ajoutent quelques difficultés pour ces candidats qui ont un parcours de formation plus abouti.

A la fin des épreuves, l’ensemble des fabrications est présenté sous forme d’un buffet qui met en valeur chacune des réalisations afin que le jury puisse noter l’ensemble du travail.

Après dégustation par le jury, les pièces décorées, croquembouches et entremets sont exposés dans l’espace dédié afin que le public puisse découvrir le travail fourni.

 

La Coupe de France des Ecoles, une école de la vie

Au fil des semaines de préparation, les liens se sont renforcés et une réelle relation de confiance s’est créée entre tous – élèves et formateurs -. Chacun sait que la cohésion de l’équipe peut faire la différence dans les moments de difficultés et de doute.

Certains instituts sont des fidèles de la finale. Pour cette édition, de nouveaux établissements se sont lancés dans la compétition et dès la présélection, tous les jurés se sont accordés à dire que le niveau des équipes était de plus en plus élevé. La Coupe de France des Ecoles n’est pas un petit concours mais bien une compétition importante tant pour les établissements de formation que pour les candidats qui acquièrent là une première expérience de travail dans des conditions difficiles, face à un public de professionnels du monde entier et sous le regard de jurés qui sont des exemples pour eux.

En effet, le jury de la Coupe de France des écoles est composé de grands professionnels reconnus (M.O.F , Champions de France du Dessert, Meilleure baguette ou galette, fournisseur du Palais de L’Elysée...). Un jury représentatif de par sa mixité tant au niveau de la formation, que des parcours personnels ou encore de l’expérience.

Parmi les grands moments qui resteront à n’en pas douter dans les souvenirs de tous, la remise des Trophées par le parrain Christophe Debersee, la visite de Madame la Ministre du travail Muriel Penicaud, qui s’est longuement intéressé au parcours des jeunes candidats et qui a eu un mot de soutien pour l’enseignement professionnel. Durant 4 jours intenses de compétition, les plus grands noms de la Boulangerie Pâtisserie mondiale ont soutenu les talents de demain.

La Compétition fut d’un niveau exceptionnel et la tâche des jurés fut rude au moment de la délibération. Sur certaines épreuves, ce sont des dizièmes de points qui ont fait la différence. Les jeunes compétiteurs n’ont pas à rougir de leur travail, certaines pièces auraient pu rejoindre sans difficulté les espaces de présentation des Masters de la Boulangerie ou encore du Mondial des Arts Sucrés.

La Coupe de France des écoles ne saurait exister sans le soutien d’ENGIE, sponsor officiel, mais aussi d’EKIP les équipementiers du goût qui mettent à disposition des candidats les matériels les plus innovants pour permettre à tous d’avoir les outils qui sublimeront leur talent.

Auteur : Gérard SABY

Partager cet article sur
468 ad