Portrait des lauréats du concours des jeunes entrepreneurs organisé par les Grands Moulins de Paris

Ce concours, créé en 2003 par les Grands Moulins de Paris (GMP) et l’École de Boulangerie et de Pâtisserie de Paris (EBP), a lieu chaque année. Il a pour objectif d’aider financièrement les porteurs de projets motivés et animés par une forte volonté d’entreprendre. Avec un esprit « Battant », des compétences professionnelles solides et un projet bien défini, le rêve d’installation des heureux gagnants peut enfin devenir réalité.

 

27 - gmp concours (9)

 

Portrait des lauréats

1e PRIX : 20 000 € à Arnaud ZOLVER (32 ans)

Eric Colavini (Responsable transaction financement GMP), Arnaud Zolver (Gagnant), Pierre Leblanc (Directeur du marché professionnel de ENGIE)

Depuis la gauche : Eric Colavini (Responsable transaction financement GMP), Arnaud Zolver (Gagnant), Pierre Leblanc (Directeur du marché professionnel de ENGIE)

Passionné par son métier, Arnaud a toujours cherché à approfondir ses connaissances. A l'âge de 16 ans, il démarre son apprentissage en boulangerie. En 2001, il obtient son CAP et son BEP et enchaine en 2003 par un BP. Dans cet esprit d’acquisition de compétences, il s’inscrira en cours du soir pour préparer un brevet de maîtrise supérieur.

Arnaud va également développer son savoir-faire en pâtisserie, viennoiserie et traiteur pour préparer son futur projet : la reprise de sa boulangerie.

Après 16 ans d’expérience dans le métier, Arnaud se sent prêt à devenir chef d’entreprise. Un projet lui tient à cœur, la reprise d’un fonds de commerce dans le département de la Moselle.

Arnaud l’imagine déjà et projette d’y apporter sa touche personnelle : nouvelle façade, gamme revisitée, dynamisme de la boutique. Les compétences acquises par Arnaud en production, gestion, management et en vente promettent un plein succès à cette future reprise.

2e PRIX : 10 000 € à Aurélie OTT (38ans) et Alexandre VELTER (34 ans)

Pour Alexandre la famille c’est sacré. Alexandre est né dans l’univers de la boulangerie. Ses parents sont propriétaires d’une boulangerie-pâtisserie dans le département de la Moselle, à Le-Ban-Saint-Martin. Alexandre a acquis son expérience aux côtés de ses parents, avec lesquels il travaille. Ils lui ont transmis leur savoir-faire et leur passion pour le métier. Après avoir passé son CAP boulanger en 2000, Alexandre a obtenu son BP en 2002. Aurélie, après des études administratives, s’est orientée vers la vente par goût du contact. En 2011, elle a rejoint la boulangerie familiale en tant que vendeuse. Sa formation lui permettra dans la future exploitation d’assurer la gestion du commerce. Tous deux veulent construire un projet professionnel et familial, avec leurs trois enfants. Alexandre et Aurélie projettent de reprendre une boulangerie en Moselle.

3e PRIX : 10 000 € à Jérémy RABOTEAU (24 ans)

« Le talent n’attend pas le nombre des années ». Jérémy est jeune dans le métier et a déjà beaucoup de talent. Il est prêt à la reprise d’une boulangerie-pâtisserie. Après un BAC Technologique Hôtelier obtenu en 2010, Jérémy a enchainé, en candidature libre, avec un CAP pâtissier en 2012 et un CAP boulanger en 2014. C’est au travers de ses expériences professionnelles que Jeremy va découvrir la pâtisserie. Depuis, elle est devenue sa passion, son métier, qu’il exerce dans sa région préférée, la Normandie. Jérémy se définit, lui-même, comme créatif, soigneux, ponctuel, méthodique. Nous rajouterons sérieux et déterminé. Le rêve de Jérémy : s’installer en Normandie. Pour cela, il est soutenu par sa compagne et sa famille. Après plusieurs visites, Jérémy vient d’avoir un « coup de cœur » sur une boulangerie dans le Calvados. Le talent, la détermination de Jérémy à réaliser son rêve, promettent la réussite de son installation.

4e PRIX : 5 000 € à Tiffany MORTUAIRE (31ans) et Barthélémy PAPINEAU (29 ans)

Dés son plus jeune âge, Barthélémy souhaite devenir boulanger. A l’âge de 4 ans, il l’annonce à ses parents. Déterminé, à 6 ans il réalise ses premiers croissants, chez son oncle installé en Bretagne. En 2004, Barthélémy obtient son BEP avec, à la clef, le titre de meilleur apprenti de Vendée, puis enchaine en 2006 avec un BP. Toujours curieux d’apprendre, il va compléter son expérience en Norvège, puis en Australie. Toujours prêt à relever les défis, Barthélémy participe à des concours et en 2007, au Japon, remporte le titre de Champion du monde de la Boulangerie. Aujourd’hui, Barthélémy est responsable de production dans une boulangerie d’importance et renommée, à Carcassonne chez M. Dominique NOEZ, où il a rencontré Tiffany, responsable vendeuse. Tiffany évolue depuis 13 ans dans la vente, et depuis 2012 dans le domaine de la boulangerie. Son dynamisme et son professionnalisme sont un atout à la boutique. Barthélémy et Tiffany projettent de s’installer dans le Sud. Leur talent conjugué promet une belle réussite.

5e PRIX : 5 000 € à Carine CORMIER (32 ans) et Anthony DONNET (31 ans)

A 31 ans, Anthony a déjà acquis une solide expérience dans le métier. Un rêve l’a toujours animé, celui d’exercer son métier en tant que chef d’entreprise. Après son apprentissage en pâtisserie, et son CAP obtenu en 2002, Anthony a occupé des postes de pâtissier, de boulanger et de tourier. Ces expériences ont permis à Anthony de maitriser l’ensemble des postes de fabrication d’une boulangerie artisanale. Pour compléter ses connaissances, et se préparer à la reprise d’un commerce, Anthony a développé ses compétences de management et de gestion. Pour la boutique, Anthony va pouvoir compter sur le talent de Carine. Après un diplôme de secrétariat, Carine s’est orientée vers la vente. La passion de la boulangerie a réuni Carine et Anthony, avec le rêve commun de s’installer. Aujourd’hui le rêve devient réalité, car ils ont signé la reprise d’une affaire à GIEN dans le Loiret. Le talent de Carine associé aux compétences professionnelles d’Anthony augurent un plein succès à cette reprise.

 

La réussite d’une boulangerie est le fruit d’un savoir-faire de boulanger, d’un savoir vendre, d’un savoir gérer et d’un savoir manager. C’est pourquoi le Concours des Jeunes Entrepreneurs en Boulangerie s’attache à évaluer les candidats à la fois sur leurs aptitudes techniques et d’organisation du travail, mais aussi sur leur prédisposition à gérer un commerce et à encadrer une équipe.

 

Visitez le stand virtuel des Grands Moulins de Paris

Auteur : Gérard SABY

Partager cet article sur
468 ad