Chez GUERY, les gammes s’élargissent…

Plus que centenaire, la société évolue au rythme de la mécanisation, de l’informatique, puis d’internet, en toute quiétude. Pas l’ombre d’une remise en cause, tout simplement une adaptation permanente de l’ensemble du personnel. Implantée près d’Angers, l’usine toute entière s’anime pour que demain, la confiance établie depuis des générations entre les artisans et le réseau des grossistes soit pérenne. Après un changement de direction, les ateliers tournent à plein régime.

 

Frédéric QuillévéréChez Guéry, on ne parle pas de marasme.

Il ne faut pas croire que tout est facile, mais l’arrivée d’un nouveau dirigeant a quelque peu modifié la philosophie de l’entreprise.

Fabricant de supports de cuisson, de tuyauterie pour les sites agroalimentaires et silos, de plaques de cuisson, d’échelles et chariots, de moules à tartes et autres accessoires, le catalogue s’étoffe. En effet, pour gagner le cœur de ses clients, il faut une réponse à chaque question et c’est bien là, la politique de l’entreprise.

 

Pas moins de 700 nouveautés, ou plus exactement de références supplémentaires et la collection 2012/2013 en promet encore 400. La remise en cause des conditions de travail et la planification des heures a donné l’occasion à la société de créer 10 emplois en CDI en deux ans. Cet été, 17 personnes en intérim permettaient de donner une suite favorable aux dernières commandes.

Découpe laserLe dernier investissement s’est porté sur une machine de découpe laser pouvant trancher une feuille métal de près de 6 mm d’épaisseur. Un investissement colossal, mais avec ce nouvel outil, de nouveaux contrats arrivent et assurent le travail à 65 personnes en CDI.

 

Chez Guery, il y a la rigueur, l’exigence et un service après vente à toute épreuve.

Cet été, 2 personnes assuraient le SAV auprès des artisans boulangers pâtissiers et grossistes. Une réunion est organisée tous les mois avec le personnel sur les chaines de production et la direction, puis le service administratif et la direction, et toute l’équipe commerciale avec, là encore, le dirigeant Frédéric Quilévéré.

Une nouvelle unité de stockage vient de voir le jour avec codes barres, une personne à temps plein pour la gestion informatique de la production, jusqu’aux départs dans les camions.

Pascale - service commercialToutes ces activités nouvelles n’ont pu croître qu’avec un souci constant d’investissements performants, d’une volonté de formation des hommes et de qualité.

Les artisans peuvent recevoir le catalogue sur simple demande auprès de leur grossiste ou tout simplement en contactant l’usine. Le maillage national installé depuis de longues années auprès d’un réseau, est la garantie d’un service rapide. L’heure n’est-elle pas à celle du service !

Auteur : Gérard SABY

Partager cet article sur
468 ad