L’air du soupçon est nourri par l’opacité

Gérard SABY

Gérard SABY

Ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain…

Les journalistes s’en amusent et de droite comme de gauche, il ne fait pas bon se trouver en haut de la pyramide, enfin, en bas des sondages, comme vous voulez ! Les nombreuses confusions ou erreurs de vocabulaire laissent apparaître une forme d’opacité et rien n’est vraiment limpide, donc tout devient soupçonnable.

Si, en fin de compte, une chose est certaine et claire comme de l’eau de roche : nous avons planté un nouveau Président et il pousse des nouveaux impôts. Ceux de gauche « chantent » que c’est pour l’égalité et la justice sociale. Regardons autour de nous, ils appliquent la méthode : « Quand vous êtes embêté, embrouillez tout » et cherchent comment réduire l’impact négatif sur une très grande majorité d’entre nous. Il est plus facile de décevoir ses amis que d’ignorer ses ennemis et les hommes au pouvoir s’en rendent compte… Les critiques pleuvent.

Le problème central ne serait-il pas la marge ?

Que reste-t-il vraiment lorsque tout est distribué ? Les mêmes qui râlent de ne pas être soigné comme ils l’exigent, ou n’ont pas les soins au seuil de leur porte sur un claquement de doigt sont ceux qui font des kilomètres pour aller dans les grands magasins. La gestion d’un pays est un travail d’équilibriste, mais ça, nous le savions depuis bien longtemps. Sans nous attarder sur les « pigeons », domaine dans lequel les artisans que nous sommes sont directement concernés, la preuve est faite qu’avec la re-fiscalisation des heures supplémentaires, il est possible d’avoir raison sur le plan intellectuel, mais tort sur les plans social et politique. Nous ne savons pas où nous allons, mais nous y allons !!!

Pour traiter le sujet de notre magazine qui reste celui de la boulangerie et pâtisserie artisanale, vous allez découvrir dans ce numéro quelques coups de cœurs d’artisans créatifs. C’est bien là que nous pouvons faire la différence. Il ne s’agit pas de crier « haro » sur les grandes surfaces. Elles se battent également pour améliorer leurs productions mais la passion qui vous anime doit prendre le dessus.

Nous sommes des guerriers.

Rien ne remplacera la vérité. Celle qui fait qu’avec des bonnes matières premières, une bonne équipe au fournil ou au laboratoire, d’excellentes vendeuses en magasin, le produit qui arrivera sur la table de vos chers clients sera tout simplement bon car confectionné avec passion.

Vous allez découvrir que nous faisons de plus en plus appel à Internet pour les compléments de nos informations avec cette petite formule « + d’info + de photo sur : www.latdm.fr ». C’est un moyen de maîtriser le tonnage papier (le poids de tous les magazines fabriqués et expédiés est de 12 tonnes) sans vous priver d’informations fondamentales.

Nous avons également consacré un espace pour les compagnons du devoir, leurs nouveaux diplômes et les possibilités qu’ils offrent pour les jeunes qui désirent s’expatrier quelques années, pour revenir à la maison encore plus fort.

Passez d’excellentes fêtes de fin d’année.

Soyez heureux, bonne lecture, et rendez-vous dans notre numéro « spécial SIRHA » de janvier/février 2013.

Gérard SABY

Auteur : Gérard SABY

Partager cet article sur
468 ad