Les sacs en plastique à usage unique par MB PACK

Depuis le 1er janvier, les sacs en plastique à usage unique sont interdits. Un nouveau défi à relever pour l’entreprise MB Pack, installée depuis 2009 dans le parc d'activités de Vaiges.

 

Emballage écologique Bago

Emballage écologique Bago

 

MB Pack face à la croissance verte !

Chez MB Pack, on distribue quelques 800 références d’emballages papier et plastique et de produits à usage unique à destination des distributeurs grossistes des métiers de bouche. Deux produits phares ont construit le développement de cette entreprise : les sacs d’emballage du pain avec l'arrivée du pain tranché dans les années 80 et les poches pâtissières à usage unique. D'autres produits d’emballages tels que les sacs sandwich, les cagettes carton et les sacs de transport sont venus renforcer l’offre. Mais aussi des produits à usage unique pour les laboratoires de pâtisserie et les cuisines (papier cuisson, tabliers jetables, gants, charlottes, papier boucherie, films étirables ou encore sacs poubelles).

Mais l’entreprise a un autre challenge à relever : celui de la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte et la fin des sacs plastiques à usage unique. 25% des 22 millions d’euros de CA de MB Pack sont concernés.

Les sacs plastiques ne sont pas interdits

Ils doivent être selon les usages, soit réutilisables (épaisseur minimum de 50 microns), soit conçus à partir de matière biosourcée ou remplacés par des sacs en papier. L’entreprise a choisi de développer une gamme composée à 30% minimum de matières biosourcées. Avec les inconvénients que cela représente :

« le prix de revient est quatre fois supérieur, les matières plus compliquées à travailler », rappelle Claude Daniel qui préférerait une éducation civique à une écologie débridée.

Près de 300 références de vaisselle jetable se sont ajoutées avec le succès du snacking depuis 2007.

« Aujourd’hui on va trois fois dans une boulangerie, le matin pour le croissant, le midi pour déjeuner et le soir pour prendre une baguette », commentent Claude Daniel et Laurent Lemarchand, qui ont repris l'entreprise en 2012.

Au total, un catalogue de 800 références produites par un réseau d’une vingtaine de fournisseurs majoritairement français dont l’ancienne société mère de MB Pack, l’entreprise EMSUR SPO à Ballée.

Pour poursuivre sa croissance, le projet d'entreprise MB Pack 2020 a été initié il y a un an et demi.

« L’objectif est de devenir le partenaire privilégié des métiers de bouche pour la conception et la fourniture d’emballages. L’ensemble du personnel a été associé à cette démarche pour mieux répondre aux demandes des clients. Parmi les axes de développement, l’innovation est l’axe central du projet. Nos équipes animent des comités R&D en étroite collaboration avec nos partenaires fabricants et créent les produits de demain. Aussi, MB Pack déploie une plateforme digitale permettant d’assurer un service continu et optimal à tous nos clients », explique Laurent Lemarchand.

Pour mener ce projet, MB Pack a recruté, cette année, plusieurs collaborateurs. Parmi eux, Aurélie Cordé, responsable marketing et communication, pour intégrer ce savoir-faire.

 

Logo MB Pack

Repères

  • 2005, création de SPO Pack, filiale de SPO, pour optimiser la commercialisation des sacs d'emballage des métiers de bouche.
  • 2008 : Olivier Courtel, directeur général, rachète l’entreprise SPO Pack.
  • 2009 : SPO Pack s’installe au Parc d’activités de Vaiges dans un bâtiment de 5 000 m2 sur une parcelle de deux hectares proche de l'autoroute A81.
  • 2012 : A la suite du décès d’Olivier Courtel, SPO Pack est reprise par deux cadres Claude Daniel et Laurent Lemarchand.
  • 2014 : SPO Pack devient MB Pack.
  • 2015 : Projet d’entreprise «MB Pack 2020 : ensemble on y va ».

Auteur : Gérard SABY

Partager cet article sur
468 ad