Pour fêter la Journée Internationale de la femme

Mardi 8 mars, c’est l’occasion rêvée pour les boulangères et pâtissières d’entrer en scène cette année encore pour rappeler le rôle indispensable de la femme dans les boulangeries et pâtisseries artisanales, et plus largement des femmes dans la société.
Né de l’idée d’un artisan pâtissier pour rendre hommage à son épouse, Le Gâteau de la Femme est une gourmandise en forme de dôme, aux subtils parfums de framboise et de chocolat conjuguant un financier framboises, un coulis de framboises et une mousse au chocolat.

L'initiative est parrainée par Madame Simone Veil, la première femme à avoir présidé le Parlement Européen, ancienne ministre de la Santé et membre de l’Académie Française. En France c'est en 1982 que le gouvernement socialiste instaure le caractère officiel de la célébration de la journée de la femme le 8mars. Mais le gâteau de la femme a une belle histoire. Le gâteau de la femme est né en 2010 de l'idée d’un pâtissier de rendre hommage aux femmes de pâtissiers et à travers elles aux femmes en général. C’est une idée de l’artisan pâtissier Christian Charbonnel, président des Pâtissiers du Limousin, qui se retrouva bloqué au lit, en raison de problèmes de santé. Il dût alors fermer temporairement son entreprise pendant cinq longs mois, avec les difficultés financières qui vont avec. Voyant cela, l’épouse de l’artisan alla travailler à l’extérieur pour assurer le quotidien : elle alla cueillir les fruits rouges, les pommes et fut même caissière dans une grande surface. Rétabli, notre pâtissier se demanda alors comment faire pour remercier son épouse, sans laquelle il ne serait plus chef d’entreprise. Connaissant la modestie de son épouse, il eut alors l’envie de remercier non pas une mais toutes les femmes en général, pour ce qu’elles sont et ce qu’elles apportent.
Le projet fût alors proposé au Centre Féminin de la Pâtisserie (CFP) qui entérina l’idée, et trouva une forme à ce gâteau ; forme qui ne puisse être interprétée de manière péjorative. Quant aux saveurs, ce fut d’abord rose et framboise. La rose pour le côté romantique et la framboise pour le piquant que savent mettre les femmes dans notre vie.
Madame Simone Veil, accepta ensuite de parrainer cette initiative tout comme la Confédération Nationale des Artisans Pâtissiers, puis la presse écrite, radio et surtout télévisuelle s’intéressa à ce projet régional pour en faire un large écho.
Si vous désirez acquérir l’affiche et réaliser ce merveilleux gâteau aux femmes de la profession mais aussi à toutes celles qui franchissent la
porte de votre magasin, rapprochez-vous de votre fédération départementale ou auprès de la confédération nationale de la pâtisserie.
Pour fêter la Journée Internationale de la Femme Mardi 8 mars, c’est l’occasion rêvée pour les boulangères et pâtissières d’entrer en scène cette année encore pour rappeler le rôle indispensable de la femme dans les boulangeries et pâtisseries artisanales, et plus largement des femmes dans la société.

Auteur : Gérard SABY

Partager cet article sur
468 ad