Salon des Métiers de Bouche à PARIS

Du dimanche 11 au mardi 13 septembre 2011 au Parc des Expositions de la Porte de Versailles, une centaine de fournisseurs en produits et équipements destinés aux commerces alimentaires de proximité, présenteront en exclusivité leurs innovations et leur savoir-faire.Un salon convivial qui mettra en avant le patrimoine culinaire français dont la renommée est autant lié à l’excellence de ses produits qu’à ses artisans du goût.

 

Que seraient nos villes et nos quartiers sans leurs boulangers, leurs pâtissiers, leurs bouchers, leurs charcutiers, leurs traiteurs, leurs fromagers...? Porte-drapeaux de nos centres-villes, les commerces alimentaires de proximité sont des lieux de vie et d’échanges qui représentent un atout majeur pour le développement urbain de demain. Quatre des fédérations professionnelles d’Ile-de-France : Boulangers- Pâtissiers, Bouchers, Fromagers et Charcutiers-Traiteurs ont décidé de créer à Paris, et tous les deux ans, un salon exclusivement réservé aux professionnels des Métiers de Bouche. Il n'existait pas de salon dédié aux professionnels des métiers de bouche dans la première région de France et aussi la plus importante en la matière. Une lacune à laquelle il devenait urgent de remédier. Les Métiers de Bouche en Ile de France, des chiffres éloquents avec 53 202 entreprises, soit 17,3% de l'ensemble national. La région Ile-de- France constitue de loin la première de l'Hexagone en termes de métiers de bouche, devant Rhône-Alpes (32 919 entreprises) et Provence- Alpes-Côte d'Azur (31 478). Dans ce domaine, elle emploie 27 199 travailleurs non salariés, soit 12,8% de l'ensemble national, et 231  711 salariés, soit 24,8% de l'ensemble national.

 
Quelques exemples de chiffres clés sur le commerce de proximité en Ile-de-France. En effet, 4 150 boulangeries-pâtisseries, 3 500 boucheries, 250 charcuteries, 800 fromagers, 3 350 cafés bars- tabacs, 10 000 restaurants. Une région dont les filières agricoles et agroalimentaires sont souvent méconnues. Carrefour logistique incontournable, la région Ile-de- France possède 5 600 exploitations agricoles, un tissu de PME alimentaires spécialisées, des infrastructures de recherche et développement,et le célèbre Marché International de Rungis qui est le plus grand marché de gros de produits alimentaires au monde…

Métiers de bouche, commerce artisanal, alimentation de proximité… Les termes varient, mais la réalité est bien là. Il existe aussi une spécificité française en matière de commerce alimentaire, à laquelle sa tradition gastronomique n'est sans doute par étrangère. Ils rassemblent en France plus de 308 000 entreprises : 46% des entreprises françaises relèvent du commerce alimentaire de proximité et 54% de l'hôtellerie-restauration. L'univers sucré : 15,6% (48 178 entreprises) Boulangerie, pâtisserie, glacerie, confiserie, chocolaterie.
L'univers carné : 9,3% (28 618 entreprises) Boucherie, charcuterie, poissonnerie, traiteur.
L'univers nature et quotidienneté : 13,5% (41 593 entreprises). Epicerie, fruits & légumes, produits laitiers. Les marchés : 8% (24 604 entreprises). L'hôtellerie-restauration : 53,6% (165 140 entreprises).

Le prétendu inéluctable déclin du petit commerce est derrière nous. Depuis quelques années, les parts de marché des différents types de distribution des produits alimentaires se sont stabilisées. Plus récemment, la renaissance de l'animation commerciale des centres-villes est venue donner à chacune de nouvelles opportunités, même si la conjoncture économique - entre tension sur les prix de vente et inquiétude des ménages pour leur pouvoir d'achat - reste un frein. Il ne s’agit donc pas d’un salon de plus mais tout simplement de marquer son territoire auprès de l’ensemble des consommateurs et des pouvoirs publics. Le secteur artisanal est un secteur de poids.

Auteur : Gérard SABY

Partager cet article sur
468 ad