La Tribune des Métiers numéro 18 : mai / juin 2014

Il y a très peu de différence entre un homme et un autre homme, mais il faut reconnaître que c’est cette différence qui fait tout ! Regardez : François n’aime pas les riches, Manuel arrive à s’en sortir en les courtisant ! Pourtant ils vont tous les deux nous écrire le scénario d’un film qui raconte une histoire, avec un beau début, un beau milieu et une belle fin. Le problème, c’est qu’ils ignorent que nous connaissons la fin, avant même qu’ils soient arrivés à monter le milieu. Ils sont très forts… Nous sommes si faibles… Mais cependant, il convient de reconnaître que les gouvernants se bagarrent pour s’en sortir, et avant de sanctionner l’échec que personne ne souhaite, espérons que Superman soit un homme normal, normalement doué !

Mais revenons plutôt sur notre salon préféré, à savoir Europain. Cette manifestation mondiale a-t’elle mobilisé visiteurs et constructeurs à l’échelle internationale ? Il faut croire que oui. Les chiffres sont là pour en attester et tous les exposants reconnaissent avoir croisé de nombreux étrangers pendant les deux premiers jours, samedi et dimanche. Notre orgueil nous amènerait à prétendre que nous sommes le nombril du monde en matière de boulangerie et de pâtisserie. Personnellement, je le crois (Hé oui !). Toutefois, en qualité d’artisans français, nous sommes-nous mobilisés pour encourager tous les acteurs de cette magnifique manifestation ou, tout au moins, chercher la petite information qui permet de booster notre chiffre d’affaires, créer de nouveaux produits, découvrir des nouvelles saveurs ? La réponse est incontestablement NON. Là encore les chiffres parlent pour attester un manque de volonté de notre part. Les périodes difficiles que nous rencontrons ne doivent pas nous refroidir l’esprit au point de nous empêcher d’innover. Nous savons que notre destin est entre nos mains. L’un des drames serait de ne pas accorder de crédit, au propre comme au figuré, aux acteurs de la société, alors que nous devrions nous en prendre à ceux qui ne tentent rien. Il est un peu tôt pour parler du grand Sirha qui se déroulera à Lyon en janvier 2015, mais entre ces deux perles de salons, sachez exploiter cette mine de savoir-faire qui est vôtre. Vous êtes les acteurs de votre entreprise, alors passez d’excellents mois de mai et juin ponctués d’évènements qui sont autant d’occasions de mettre ce savoir-faire au service de nos consommateurs (communions, mariages, baptêmes, réunions de famille, examen scolaires…). Et puis, nous vous souhaitons d’excellentes vacances et vous donnons rendez-vous en septembre.

Soyez heureux, bonne lecture,
Gérard SABY

Auteur : Gérard SABY

Partager cet article sur
468 ad